2 secrets pour bien manger après 50 ans

2 secrets pour bien manger après 50 ans
Manger équilibré, avoir une alimentation saine pour rester en bonne santé et bien vieillir après 50 ans

Manger équilibré, avoir une alimentation saine pour rester en bonne santé et bien vieillir après 50 ans n’est pas difficile. Deux règles sont à respecter

1) Manger selon la règle des 3 V (vrai, végétal et varié)

Cette règle est inspirée par les recherches du Dr Anthony Fardet.

Pour bien manger, selon lui, il suffit de consommer varié, de manger vrai et d’augmenter la part d’aliment végétal au détriment d’aliments d’origine animale.

Manger vrai est important, car les aliments transformés (ceux dont la composition dépasse les 5 ingrédients) sont néfastes pour la santé.

Cette nouriture est optimisée par l’industrie agro alimentaire à grand renfort d’additifs, de conservateurs et autres épaississants….

Plus inquiétant, selon des études on trouve par exemple une part très importante d’aliments ultra-transformés dans les rayons de produits pour le petit déjeuner, mais également dans les rayons de produits diététiques, censé être bon pour la santé. Quelle ironie !

Revenir vers des aliments simples que l’on va cuisiner apparaît alors être la solution.

Pour bien manger après 50 ans, il convient également de réduire notre consommation de glucides et de viande.

Le premier alimente le cancer (selon le professeur Servan-Schreiber) alors que le deuxième favorise un état inflammatoire chronique dans l’organisme.

11 conseils simples pour améliorer son alimentation après 50 ans

Mais où trouver des protéines d’origines végétales ?

Bonne nouvelle, on trouve des protéines dans la totalité des végétaux. Particulièrement dans les légumineuses (légumes secs : lentilles, pois, fèves, haricots…) et dans les oléagineux (amendes, noix, noisettes…)

D’une manière générale, tous les aliments sauf l’huile et le sucre contiennent des protéines . Il n’a donc pas à craindre d’en manquer.

2) Le timing des repas est aussi important que la composition de son assiette

Le deuxième principe pour  bien manger après 50 ans ne s’intéresse pas au contenu de l’assiette mais plus au timing. Les recherches et expériences du Professeur Satchin Panda ont mis en évidence l’importance des rythmes biologiques et l’alimentation.

Notre organisme n’est pas conçu pour assurer toutes les fonctions en permanence.

A l’image d’un restaurant, il arrive un moment où la cuisine ferme. Les cuisiniers cessent d’envoyer des plats et s’affairent à nettoyer sols et plans de travail.

Notre organisme fonctionne de la même façon.

Il s’agit ici de respecter l’heure de la prise des repas. Pour éviter d’être en pleine digestion alors que le corps est censé se nettoyer et produire les hormones nécessaires à son fonctionnement pendant la nuit, par exemple.

Ce conseil semble évident, pourtant lorsque l’on grignote quelque chose avant de se coucher, on relance tout le processus de la digestion. Dans l’idéal, il faut prendre ses repas sur un créneau de 12 heures. Et laisser le corps assurer d’autres fonctions que la digestion pendant le reste du temps.

Cette règle doit devenir une habitude. Elle est facile à mettre en place avec par exemple le fait de cesser de s’alimenter le soir après 21h. Et ne reprendre des aliments que le lendemain après 9 heures du matin.

En conclusion, bien s’alimenter après 50 n’est pas une affaire de compter les calories, encore moins de peser ces aliments.

Il s’agit de manger de bons produits, variés, naturels le tout à des heures normales. Après tout, le cycle d’une journée est la succession du jour (on peut manger) et la nuit (on ne mange plus, hormis boire de l’eau)

Sources :

Laisser un commentaire

amet, id risus pulvinar mattis leo.