Sexe : 11 conseils pour booster sa Testostérone et sa Libido après 50 ans

Sexe : 11 conseils pour booster sa Testostérone et sa Libido après 50 ans

«Comme à 20 ans, j’ai avalé le printemps Jeune, fun, j’brille comme un gun neuf. J’ai du sang neuf, je veux mille meufs» extrait de Sonotone, Claude MC Solar

Notre vie d’homme est liée à la Testostérone, une hormone fabriquée dans les testicules. Avec l’âge, surtout à partir de 50 ans, la production de Testostérone a tendance à diminuer.

Les conséquences sont dramatiques sur l’appétit sexuel, la qualité des érections ou encore la difficulté à éjaculer…

Mais le déficit en Testostérone n’est pas une fatalité. Il peut être évité, voir être réversible.

  • 11 conseils pour supporter naturellement la production de Testostérone chez l’homme de cinquante ans

1) Baisse de la Testostérone, des effets qui ne s’arrêtent pas qu’à la sexualité

Le saviez-vous? le déficit en Testostérone toucherait 1 homme sur 3. Notamment après 50 ans*

Connaissez-vous l’expression, il a pris un coup de vieux? La baisse de la testostérone en est sans doute responsable.

Ses effets pervers* peuvent vous impacter en 1 ou 2 an(s):

  • Diminution de l’état de forme, fatigue générale, apathie,
  • Baisse de moral, pessimisme, anxiété, irritabilité
  • Absence de désir sexuel, trouble de l’érection,
  • Fonte musculaire, douleurs articulaires, embonpoint

A faire : La prise de sang permet de mesurer le taux de Testostérone. Très utile pour savoir si vous êtes touché ou pas. Parlez-en à votre médecin

2) Le secret pour endiguer la baisse de Testo: travailler les fondamentaux

Le saviez-vous ? Des études ont montré qu’en moyenne le niveau de Testostérone des hommes aujourd’hui, est inférieur de 25 % à celui des hommes dans les années 1980

Les produits magiques pour augmenter votre Testostérone n’existent pas.
Même si, certaines plantes et des minéraux semblent favoriser la sécrétion hormonale.

Avant tout, il faut consolider les piliers d’une vie saine et en bonne santé pour conserver un taux de Testostérone satisfaisant. Veillez à surveiller:

Les problèmes d’érections, de libido témoignent de dérèglements dans l’organisme. Corrigez les mauvaises habitudes et repartez sur de bonnes basses.

A faire : Lire et appliquer en priorité les conseils des chapitres 2, 3, 4 et 5 de ce guide

3) Prendre soin de son foie pour booster ses hormones

Le saviez-vous? Le foie peut se régénérer! Les Grecs anciens le savaient-ils? Car dans la mythologie, Prométhée est enchaîné à un rocher où un vautour vient chaque jour lui dévorait le foie qui se régénère le lendemain.

Production de Testostérone et équilibre hormonal passent par un foie en bonne santé. Plus de 500 fonctions essentielles sont assurées par cet organe.

Le foie synthétise et régule le cholestérol, qui sert à fabriquer la Testostérone et la DHEA (hormone de jouvence). Reposer, purifier, prendre soin de son foie est essentiel pour rester en bonne santé après 50 ans.

En savoir plus : le livre « Les pouvoirs cachés du foie: Gagnez des années de vie en bonne santé! » du Pr Gabriel Perlemuter.

4) Limiter l’alcool pour rester un Homme

«L’alcool transforme la Testostérone en Œstrogène» Jed Diamond*, auteur et psychothérapeute

Le manque de Testostérone rend l’homme faible, docile et impuissant. La consommation d’alcool en est particulièrement responsable. Elle exacerbe la part féminine de l’homme.

La consommation d’alcool favorise la conversion de la Testostérone en Œstrogène* (hormone sexuelle féminine), sous l’action d’enzymes appelées aromatases*.

Désolé pour les zythologues (amateur de bière), ce phénomène est encore amplifié par la présence de houblon dans la bière. Vous connaissez maintenant l’explication du « ventre à bière »

Conseils : Évitez particulièrement la bière et limitez votre consommation à deux verres d’alcool par jour. Prévoyez des jours off pour laisser votre foie au repos

5) Comment gérer son poids et réduire la graisse abdominale à 50 ans

Le saviez-vous ? Il est extrêmement difficile de perdre du poids, de réduire sa masse graisseuse avec un faible taux de Testostérone

Le surpoids, l’obésité et un faible niveau de Testostérone sont liés. Des études ont montré que 40% des personnes en surpoids ont un déficit en Testo. La situation s’aggrave encore chez les diabétiques où le taux frise les 50%.

Plus inquiétant, le déficit en Testostérone favorise le développement de la graisse abdominale*. Vous savez maintenant d’où provient l’embonpoint qui guette les hommes à la cinquantaine.

A faire : Perdre du poids pour faire remonter son taux de testostérone et diminuer celui d’œstrogène.

6) Les hormones sont produites dans le silence de la nuit

« Ta vie ne s’améliorera pas par hasard, elle ira mieux par le changement. » Jim Rohn, écrivain et philosophe américain

Pourquoi se réveille-t-on avec une érection? (Problème, si ce n’est plus le cas). Réponse: l’essentiel de la Testostérone est produit pendant le sommeil.

Après une nuit de 7 heures, le niveau de Testostérone augmente de 30% en moyenne.

Négliger son sommeil en travaillant ou en regardant Netflix jusqu’à pas d’heure revient donc à faire une croix sur sa libido*. Ce serait dommage, non? Prenez soin de vos nuits.

A faire : Une douche froide (si, si j’ai testé) avant de vous coucher favorise l’endormissement. Les batteries se rechargent pendant le sommeil.

7) Stress et Testostérone: comme l’eau et le feu

Le saviez-vous ? Les hommes dont le tour de taille est supérieur à 102 cm présentent une probabilité élevée d’avoir un taux de testostérone trop bas*

Pourquoi a-t-on du mal à réfléchir lorsque l’on est stressé? C’est encore la faute aux hormones. Le stress augmente dans l’organisme la concentration d’une hormone: le cortisol.

Testostérone et Cortisol proviennent des mêmes blocs hormonaux*. Comme des vases communicants lorsqu’un augmente l’autre baisse et vice versa.

Gérer et maitriser le stress est une des clefs pour garder un niveau de Testostérone optimal.

Conseil : Pratiquer des exercices respiratoires de cohérence cardiaque pour diminuer l’impact de stress sur votre organisme.

8) L’alimentation: une aide précieuse pour augmenter le taux de testostérone

«La santé dépend plus des précautions que des médecins» Jacques-Bénigne Bossuet, prédicateur et écrivain français

Une bonne alimentation est nécessaire pour supporter la testo après cinquante ans. Veillez à respecter ces deux principes de bases dans vos choix alimentaires:

  • Favoriser le bon gras : La Testostérone est fabriquée principalement à partir d’acide gras (huile d’olive, avocat, noix, noisette, saumon…)*
  • Eviter le sucre : Le sucre fait monter l’insuline et diminue le taux de testostérone.

Certains aliments sont nuisibles à la production de Testostérone:

  • La junk food, le soja, le lin, la menthe, le houblon, les produits laitiers, les céréales*

Pour en savoir plus : S’orienter vers une alimentation type Paleo*. Lire le livre « Le Régime Hormone » du Dr Thierry Hertoghe

9) Adopter une activité physique régulière pour supporter naturellement le taux de testostérone

«Quand vous commencez quelque chose de nouveau.
Vous devez marcher avant de courir» Barbara Hannah Grufferman, coach santé américaine

Pour rester en forme après 50 ans, l’activité physique (marche, vélo, jardinage…) doit être quasi quotidienne. Et, en douceur, si vous recommencez le sport.

Mais pour vraiment supporter la Testostérone, privilégiez les séances de sport courtes et à haute intensité* (type exercices HIIT).

En effet, les sports d’endurances ont tendance à élever le taux de cortisol, l’hormone du stress, mauvais pour la Testostérone.

A faire : Privilégier les sports comme le CrossFit et les exercices type HIIT, avec ketlebell par exemple. Toujours demander l’avis de son médecin dans le cadre de la pratique d’exercices HIIT sur l’état de santé de son cœur.

10) Perturbateurs endocriniens: les ennemis de votre sexualité

Le saviez-vous? Le système endocrinien comprend: l’Hypophyse, la Thyroïde, le Pancréas, les Testicules, les Glandes surrénales

Le système endocrinien et la production hormonale sont perturbés par la présence de molécules chimiques issues du monde moderne.

Marcher, s’aérer régulièrement en pleine nature, en bord de mer ou dans les forêts est conseillé pour s’éloigner de ces perturbateurs endocriniens*. De même, pour limiter la fonte de testostérone comme neige au soleil, il convient de proscrire:

  • L’alimentation ultra-transformée, les pesticides,
  • le réchauffage au micro-ondes,
  • les produits chimiques présents dans les maisons,
  • les produits de soins et d’hygiènes non naturels

En savoir plus : le livre « Ma bible anti-perturbateurs endocriniens: Le guide le plus complet pour se protéger des toxiques au quotidien ! » de Patricia Riveccio

11) Quels compléments alimentaires choisir pour booster ses hormones après 50 ans

Le saviez-vous? 20 à 30 minutes d’exposition au soleil augmentent le taux de Testo jusqu’à 120%*

Le niveau de Testostérone doit d’abord et avant tout être supporté par une bonne hygiène de vie:

  • Bien manger, dormir, faire du sport, gérer le stress

La consommation de certaines plantes et minéraux peut supporter naturellement la production de Testo des hommes après 50 ans:

  • ZMA : zinc, magnésium et vitamine B6
  • Tribulus Terrestris, plante reconnue pour améliorer la libido
  • Ashwagandha, le Ginseng indien
  • Maca du Pérou

Conseils : Choisir ses compléments alimentaires d’origine naturelle pour une meilleure assimilation

Guide, le sommaire : Homme 50 Ans

fringilla dapibus sit luctus venenatis Curabitur