Professionnel: 10 Conseils pour rester bankable au travail après 50 ans

10 conseils pour gagner en efficacité et rester «bankable» à la cinquantaine

 «Vivez comme si vous deviez mourir demain, apprenez comme si vous deviez vivre toujours…» Bouddha, chef spirituel 6ème siècle av. J-C

Le monde du travail change, mais son fonctionnement reste le même. La rémunération de chacun dépend de son niveau de compétences et d’expertise. Comme une échelle, plus on est compétent, plus sa valeur s’accroît.

A chacun de s’interroger sur les connaissances à acquérir pour augmenter sa valeur marchande. Que ce soit dans son emploi ou en créant sa propre activité.

1) Comment échapper au burn-out avant de disjoncter

«Le burn-out, c’est la maladie des motivés, des personnes engagés, indépendantes, rigoureuses et combatives» Annabelle Péclard, psychologue du travail

Troubles du sommeil, manque d’appétit, fatigue extrême, perte d’efficacité, surcharge de travail… le burn-out vous guette. Voici 5 conseils pour en sortir :

  • Ecouter son corps, son intuition
  • Mettre son cerveau en pause (méditation, exercices respiratoires…)
  • Ne pas rester isolé, parler
  • Demander de l’aide à un professionnel (coach ou psychothérapeute)
  • Arrêter de vous surcharger de travail, personne ne vous dira merci.

En savoir plus, le livre : « Guide du burn-out : Comment l’éviter comment en sortir » de Thierry Janssen

2) Comment briser la routine métro, boulot, dodo?

«Vivre, c’est changer. Voilà la leçon que les saisons nous enseignent» Paulo Coelho, romancier brésilien

Si votre travail se résume par routine, stress, ennuie, hiérarchie… il est temps d’agir. Comment changer d’orientation ou rebondir après le cap des cinquante ans? Voici 5 idées à considérer avant d’agir:

  • Ecouter son instinct qui vous pousse au changement
  • Ne pas agir sur un coup de tête, avoir un plan
  • Changer vos habitudes, briser la routine
  • Apprendre de nouvelles compétences, passer à l’action
  • Rester en poste et créer sa propre activité (voir comment créer un Side Hustle)

A faire : Apprendre une nouvelle compétence par trimestre. Voir le site Udemy (plus de 100000 cours en ligne)

3) 6 étapes pour demander une augmentation de salaire

«Ces derniers mois, j’ai fait ça, ça et ça. J’ai apporté ça, ça et ça en terme de résultats…» Exemple de phrases* pour demander une augmentation

  • Demander un rdv à sa hiérarchie.
  • Etre dans le bon timing.
  • Mettre en avant ses réalisations, les résultats obtenus, la valeur créée… bref, être concret.
  • Fixer une fourchette.
  • Avoir un plan B, une augmentation ne porte pas uniquement sur le salaire.
  • Chercher un autre emploi. En moyenne en changeant d’employeur le salaire augmente de 10 à 30 %.

A faire : Détaillez précisément le périmètre de vos fonctions et toutes vos réalisations.

4) Le secret pour sortir vainqueur d’une négociation

«En chacun de nous, il y a un David et un Goliath» Robert Kiyosaki, écrivain américain

Comment devenir un fin négociateur ? Existe-t-il des techniques, des stratégies secrètes pour négocier?

Non, on n’est pas au cinéma. Pour sortir vainqueur d’une négociation, il faut pouvoir abandonner et quitter la table.

Pas de précipitation, préparez-vous avant chaque négociation. Fixez-vous des limites, une marge, des règles et respectez-les. Soyez ferme et sans regret.

A faire : Prévoir un plan B, vous serez encore plus fort.

5) Multitâche : la vraie mauvaise idée pour être productif au boulot

«C’est n’être nulle part que d’être partout» Sénèque, philosophe romain

Le monde moderne incite à aller vite, à faire plusieurs choses en même temps. Smartphone, ordinateur, courriel… le permettent facilement. Mais est-ce vraiment productif ?

Des études montrent que non. Le multitâche, le changement perpétuel d’activité, ferait perdre jusqu’à 40% de productivité*. Notre cerveau n’est pas conçu pour « multitasker ».

Faites une chose à la fois, mais bien.

A faire : Pour rester concentré sur la tâche à accomplir, veillez à éliminer les distractions extérieures (notifications, appels…)

6) Prendre la parole en public, soignez l’accroche pour bien démarrer

Le saviez-vous ? Pour certains, la peur de parler en public arrive avant la peur de la mort

Lors d’une prise de parole, le but est de capter immédiatement l’attention de l’auditoire. Anecdote, devinette, sondage, statistique, mise en scène, annonce choc… Ces techniques permettent de démarrer une intervention en suscitant l’intérêt chez ceux qui vous écoutent.

Évitez de démarrer votre propos avec une phrase d’introduction creuse. Avant votre prise de parole, préparez votre sujet. Cela permet aussi de diminuer le niveau de trac.

En savoir plus : Consultez le site de Pascal Haumont pour améliorer votre prise de parole en public

7) Comment rendre ses écrits percutants: L’art du Copywriting

«Le Copywriting ou l’art de séduire et de convaincre un individu d’agir dans le sens que l’on souhaite à l’aide de simples mots»

Comment insuffler par des mots l’envie d’agir? Comment construire ses écrits? la méthode P.A.S. (anglicisme pour Problème. Agiter. Solution) est un guide utile. Veillez à respecter les 3 étapes de la méthode P.A.S. pour vos écrits:

  1. Décrire un problème auquel est confrontée votre audience,
  2. Agiter le problème en jouant sur les émotions, le décrire pour montrer de l’empathie envers le lecteur,
  3. Présenter sa solution.

P.A.S. est une trame puissante pour construire des écrits percutants

En savoir plus, le livre : « Ecriture : Mémoires d’un métier » de Stephen King

8) A 50 ans, on ne peut pas tout contrôler

«Donnez-moi la sérénité d’accepter les choses que je ne puis changer, le courage de changer les choses que je peux, Et la sagesse d’en connaître la différence» La Prière de la Sérénité

Divorce, licenciement, maladie… ces événements surviennent souvent après 50 ans. Comment faire face à ces difficultés?

Blâmer la faute à pas de chance ou votre ex-femme ou encore crier à l’injustice ne vous aideront pas beaucoup.

Accepter la situation est la première étape. Monopoliser votre énergie pour trouver les ressources et les solutions. Produire les efforts pour surmonter l’épreuve. On ne peut pas tout contrôler. Mais on doit rester maître de ses réactions.

A faire : Réfléchissez à ce qui est en votre contrôle de ce qui ne l’est pas. Vous gagnerez en sérénité.

9) Comment être plus productif, la loi de Parkinson

«Le temps est votre allié le plus fidèle. Beaucoup de choses peuvent être faites en dix minutes…» Ingwar Kamprad, fondateur de l’enseigne IKEA

Parkinson, on ne parle pas ici de la maladie. Mais bien d’une loi sur l’efficacité personnelle. Selon cette règle, chaque tâche finit par s’étaler sur le temps qui lui est imparti.

Exemple avec ces réunions interminables qui se résument souvent en 1/2 heure de travail effectif. Prenez l’habitude de fixer des échéances et préférez les cycles de travail courts.

Idée : Faites comme Ingwar Kampra (fondateur IKEA), qui divise son travail par périodes de 10 minutes*, même pour les réunions et les appels téléphoniques.

10) 4 raisons de se mettre à l’Anglais après cinquante ans

Le saviez-vous : L’Anglais est la langue officielle de 75 pays.

  1. Parler anglais est une des compétences les plus demandées par les employeurs
  2. La langue d’internet: environ 80 % du contenu sur internet est en anglais.
  3. L’Anglais permet de voyager, 3 Milliards de personnes parlent cette langue.
  4. Apprendre l’anglais (ou une autre langue) stimule la mémoire, développe le raisonnement et diminue le risque d’Alzheimer que de bonnes choses après 50 ans.

A essayer : Pourquoi ne pas écouter du contenu en Anglais dans votre voiture via les podcasts disponibles sur Spotify, Deezer…

Sommaire Guide : Homme 50 ans

vulputate, ut lectus odio mattis dolor. Aliquam ut Donec nec