A propos de R C DEPETRIS

L’auteur est né en 1968 dans l’Est de la France. Roger Claude Depetris est son vrai nom. Du moins, jusqu’à l’âge de ses 13 ans.

Un événement tragique lui impose alors de changer d’identité, pour porter dorénavant le nom de jeune fille de sa maman.

L’écriture du guide « Avoir 50 ans » lui permet, presque 40 ans plus tard, de reprendre son nom de naissance.

R C Depetris, dans le parc de la Pépinière à Nancy. Oui, je sais ! Tous les conseils du Guide Avoir 50 ans n'ont pas empêché la chute des cheveux.

Jusqu’à ses vingt ans, le sport est omniprésent dans sa vie : Tennis, basket, badminton, aïkido et bien sur musculation.  C’était alors l’âge d’or de Schwarzie, Stallone et autre Dolph Lundgren.

Puis la pratique du sport a été beaucoup plus sporadique. Avec le travail, la famille… le temps manque pour prendre soin de soi.

Après le service militaire en pleine invasion de l’Irak. Roger est parti voyager.

  • 6 mois au Canada, à Toronto et Vancouver (en 1991)
  • 6 mois aux Etats-Unis, à Seattle et un séjour également au Costa Rica (en 1992) 

De cette passion des voyages, l’auteur a gardé un esprit curieux, ouvert et une soif d’apprendre de nouvelles connaissances.

Roger est aujourd’hui marié depuis plus de vingt ans et le père d’un garçon né en 2002.  Un fils qu’il regarde grandir, toujours émerveillé et fier.

Avoir 50 ans, un projet à long terme

Deux ans ont été nécessaires pour écrire le guide Avoir 50 Ans. Et, c’est à l’aube de ses cinquante ans que ce projet a démarré. Comment rester en forme après 50 ans ?

Le constat est le suivant : avec le temps, beaucoup d’hommes se laissent aller et se négligent

Prise de poids, changement d’humeur, aversion au risque, maladies, panne sexuelle ou encore crise existentielle… le programme des réjouissances de l’après 50 est parfois effrayant.

L’auteur n’y a pas échappé. Déjà à l’aube de la quarantaine, les premiers soucis de santé sont apparus : hypertension, surpoids (environ 90 kg pour 1m74) et des problèmes respiratoires du à une maladie chronique.

Roger a décidé d’agir, pour lui, pour sa vie de famille, pour rester un exemple pour son fils et maintenant pour vous chers lecteurs.

L’auteur applique une grande partie des conseils de ce guide depuis 2018.

Aujourd’hui, la gestion de son poids n’est plus un problème (environ 78 kg, pour une taille 40 de pantalon) et ce malgré un appétit parfois gargantuesque. L’hypertension et les problèmes respiratoires vont beaucoup mieux. L’auteur déborde d’énergie et de nouveaux projets.

Ses deux citations préférées :

Discipline rime avec liberté. Jocko Willink

La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat diffèrent.  Albert Einstein

Voici son top five des recommandations à mettre en place après la cinquantaine pour bien vieillir et rester en forme :

1) Pratiquer une activité physique modérée, mais quasi quotidienne.

Pour lui, c’est entre 3 à 5 km de marche, souvent en forêt, complétés par des exercices avec kettlebell et des séances de mini trampoline.  Pour l’instant , Roger ne fréquente pas de salle de sport

2) Prendre des douches froides

Même si ce n’est pas facile et que l’on ne s’y habitue pas vraiment. La douche froide est pour lui le meilleur allié d’une bonne santé après 50 ans

3) Gérer et réduire le stress

Couper son téléphone, ne pas regarder beaucoup les infos et pratiquer de courtes séances de méditation sont une bonne façon de contrôler le stress.

4) Réduire le sucre

Le sucre est mauvais pour la santé du quinqua.  Et pourtant, il est omniprésent. Essayer de réduire sa consommation de sucre raffiné est une priorité pour rester en forme.

5) Pratiquer le jeûne de 15 heures

L’auteur aime la vie et ses plaisirs. Il lui arrive de faire des excès de vin et de nourriture.  Le jeûne de 15 heures, qu’il pratique une à deux fois par semaine est idéal pour permettre à son organisme de se reposer.

En conclusion : bien vieillir, rester en forme et en bonne santé est possible après 50 ans.

C’est le mode de vie et ses habitudes qui vont conditionner la façon de vieillir.

C’est un travail de tous les jours. Il faut se créer de nouvelles habitudes et rompre avec les anciennes. Les conseils de ce guide sont la pour vous y aider.

Bonne route, la vie est belle.

Roger

Guide Avoir 50 ans

Aliquam lectus dolor ut leo. velit, eleifend tempus Praesent