Comment se prémunir du diabète de type 2 après cinquante ans

Comment se prémunir du diabète de type 2 après cinquante ans

On mange tellement de choses toxiques, que ce n’est pas bon appétit que j’ai envie de dire aux gens, mais bonne chance ! Pierre Rabhi, conférencier et écologiste français


Ce n’est un secret pour personne: les choix alimentaires journaliers impactent la santé, l’état de forme et l’énergie après cinquante ans (et même avant).

Non content de cela, la façon de s’alimenter est tout aussi responsable. Grignotage, manger la nuit, repas pris sur le pouce… sont tout autant responsable de l’explosion par exemple du nombre de personnes touchées par le diabète de type 2

Consommer des aliments sains, limiter les produits ultra-transformés et enfin manger selon le bon timing sont des moyens efficaces pour améliorer notre santé.
Associé nourriture saine et jeûne intermittent feraient merveille pour se prémunir du diabète de type 2, perdre du poids et se sentir plus vivant.

C’est l’idée clef que défend le professeur Jason Fung, auteur de plusieurs livres à succès: code diabète, code obésité…

L’alimentation, le diabète et le jeûne intermittent

Nous consommons trop de sucre. Cela entraine une explosion de cas de diabète de type 2 à travers le monde.
Cette épidémie touche déjà des centaines de millions de personnes. Certains parlent alors de maladie de civilisation, lié à notre mode de vie.
Statistiquement, le diabète fait une victime toutes les 6 secondes.

Mais, est-il raisonnable de penser que l’on peut résoudre le problème de diabète simplement avec une médication?
Le professeur Jason Fung pense que non. Il faut s’attaquer à la cause du problème: réduire la consommation de sucre raffiné.

Notre façon de nous alimenter est également en cause.
Imaginez aller à la pompe avec votre voiture 3 fois par jour. Au bout d’un moment, cela va déborder. Ce qu’il convient de faire: est de rouler pour consommer l’essence dans le réservoir avant d’en remettre.

Le jeune intermittent apparait être la solution.

Mais arrêtons-nous sur le mot jeûne. Qui porte une connotation mystique propre à séduire quelques illuminés. Non, avec le jeûne intermittent on parle d’alterner sur une journée une période où l’on mange et une autre où l’on ne mange pas.

Simple, comme le jour succède à la nuit. À chacun de caler son cycle sur une journée.
Personnellement, je trouve qu’il est facile de diviser la journée en 2: 12h pour s’alimenter et 12h pour jeuner (sauf à boire de l’eau)

Les 2 principales causes de l’apparition du diabète.

Si l’on souhaite se prémunir du diabète, il faut en premier lieu s’intéresser à l’alimentation. L’abondance de sucre est l’ennemi numéro 1, vient ensuite notre propension au grignotage, au fait de s’alimenter tout le temps.
Snacks, grignotages, petite collation sont à proscrire pour revenir à des rythmes d’alimentation beaucoup plus naturels.

Je me rappelle les paroles de ma grand-mère: «ce n’est pas l’heure de manger».
On devrait prendre cette phrase au pied de la lettre. IL y a un temps pour manger et la, aller jusqu’à satiété et un autre pour ne pas manger.

En résumé: souvent notre organisme digére pendant trop de temps sur une journée au détriment d’autres fonctions essentielles.
Il est préférable d’associer le jeune et une bonne alimentation pour avoir le maximum de bénéfice.
Pour ce spécialiste, le jeune permet de ralentir l’apparition de maladies qui risque de se déclarer

Faut-il jeuner tous les jours?

Fasting fait partie de la vie. Par exemple , le mot breakfast est le repas qui rompt le jeûne
Tous les jours il semble bon d’avoir une période sans manger d’au moins 12h.
Occasionnellement, lorsque les circonstances s’y prêtent on peut s’accorder un plus long jeune de 24h par exemple.

Le jeune rallonge la vie

L’organisme peut fonctionner selon deux modes: se réparer et s’entretenir ou bien grossir.
On grossit et on parle aussi des cellules qui grossissent s’il y a de la nourriture. Selon plusieurs spécialistes il semble nécessaire d’intégrer le jeune dans ses habitudes après cinquante ans pour améliorer sa santé et allonger son espérance de vie.


En conclusion: Selon le professeur Fung, le diabète de type 2 est une maladie réversible. Cela passe avant tout par une réduction du sucre que l’on ingère et une réduction de la fenêtre pendant laquelle on s’alimente sur une journée.
Les conclusions de ce professeur se rapprochent de celle de Satchin Panda (un autre professeur) qui attribue une grande part de nos maladies chroniques au non-respect de nos rythmes circadiens.

En savoir plus : 11 conseils pour rester en bonne santé après 50 ans


Sources :
– Note du podcast de Lewis Howes avec le docteur Jason Fung
– Vidéo le rôle de la glycemie, une véritable machine de précision

A propos de l’auteur: Roger C Depetris est né en 1968. Il est l’auteur de ce blog et du guide avoir 50 ans, 149 conseils pour ne pas devenir Vieux, Moche et Con après cinquante ans

Laisser un commentaire

dapibus ipsum mattis efficitur. Lorem mi, ut tristique libero.